Stressed Man Insomnia

5 trucs pour amadouer le sommeil

Plus d’un million de Québécois souffrent de problèmes de sommeil. Un chiffre ahurissant, quand on y songe. Mais il existe des techniques favorables pour retrouver le sommeil réparateur dont on a tort de croire qu’il représente une perte de temps. Car cette période de recharge du corps et de l’esprit est essentielle. Pour tous.

Si les individus sont si nombreux à souffrir de troubles du sommeil, c’est beaucoup en raison de notre mode de vie. Stressés par le travail et l’argent, stimulés en permanence, nous n’offrons pas à notre cerveau les conditions gagnantes afin de lui signaler que le moment de se mettre en mode veille est venu.

Plusieurs voudraient pouvoir appuyer sur un bouton et s’endormir. Mais c’est plutôt une série de comportements qu’il faut adopter afin de créer un climat propice à la détente.

Éteignez les écrans

On sait désormais que la lumière bleue émise par les écrans de téléphones et d’ordinateurs est néfaste pour le sommeil. Aussi, si on a récemment remis le prix Nobel de physique aux créateurs des lumières DEL, on ne les félicitera pas pour les effets néfastes de l’exposition à celles-ci. En effet, la lumière bleue trouble l’horloge biologique, affectant le cycle circadien qui indique au cerveau qu’il est temps de dormir ou d’être éveillé. Trop de temps le nez collé à l’écran avant d’aller au lit est extrêmement nuisible à l’endormissement. Mieux vaut lire un bon vieux livre pour détendre son cerveau.

Respectez des habitudes

Le sommeil répond à un rythme précis. Si on change constamment l’heure à laquelle on va au lit ou l’heure d’éveil, on dérègle notre horloge biologique. Soyez prévisibles, votre sommeil sera plus régulier lui aussi.

Évitez de vous endetter

Oh, bien, l’endettement financier provoque du stress qui, lui, cause souvent de l’insomnie. Mais il est plutôt question, ici, de dette de sommeil. Mieux vaut éviter, si possible, de cumuler les mauvaises nuits. Car quand la dette devient de plus en plus importante, la fatigue aussi, si bien que cette fatigue entraîne encore plus de difficulté à dormir. Et n’allez pas croire que deux jours de grasse matinée la fin de semaine régleront le problème. Au contraire, cela contribue surtout à désorienter le système.

Détendez-vous

Dans son livre Vaincre les ennemis du sommeil, le docteur Charles M. Morin propose plusieurs techniques de relaxation afin d’évacuer le stress au moment de se mettre au lit. Parmi les autres méthodes, la méditation en pleine conscience permet aussi de se recentrer et d’évacuer les pensées qui nous assaillent et stimulent notre esprit. Il existe plusieurs applications gratuites pour vous permettre d’essayer cette méthode de détente, aussi efficace au réveil qu’au moment de se coucher afin de gérer la tension inhérente à nos existences modernes.

Dites non aux boissons antisommeil

Le café après 14 h et l’alcool sont à proscrire si on a du mal à dormir. Chez le premier, l’effet résiduel de la caféine, qui peut durer plus de six heures après l’ingestion, risque fort de nous empêcher de fermer l’œil. L’alcool, lui, est un faux ami du sommeil. Car si on s’effondre rapidement après avoir bu quelques verres, il chamboule le reste de la nuit, provoquant des éveils fréquents, de la déshydratation et un réveil matinal précoce.

David Desjardins Autres articles

David Desjardins
Contributeur fréquent à L'Actualité, à Vélo Mag et à Entrée Principale à Radio-Canada, David Desjardins est le rédacteur en chef de NotreSanté.ca