Apprivoiser sa «petite bête»

Par Le Journal de Québec – Alors qu’elle n’avait aucune masse, aucune douleur, ni aucun symptôme lors de son diagnostic, 14 années de traitement ont été nécessaires à Susan McPeak pour se débarrasser de sa «petite bête».

C’est le 18 août 2001 que le diagnostic est tombé: cancer du sein ayant cheminé dans 12 ganglions. C’est à ce moment précis que tout s’effondre pour Susan McPeak, que sa vie bascule.

«Ça fait plus de 14 ans que j’ai reçu mon diagnostic et j’ai terminé mes traitements il y a quatre mois seulement. Par contre, j’étais encore à l’hôpital ce matin, donc dans mon cas, ce sont des suivis rapprochés et ça ne sera jamais vraiment terminé», explique-t-elle dans le recueil de témoignages de survivantes du cancer, Tu n’es pas seule.

Partager: