Bore-out : voyage au bout de l’ennui

Par Le Monde – « Je m’ennuie à mourir », confie Mélissa (les témoins ont souhaité rester anonymes). Diplômée d’un master en droit banque et assurance, la jeune fille de 28 ans est juriste-conseiller par téléphone pour une compagnie d’assurances. « Les questions sont tellement récurrentes que je suis devenue un robot. Sans perspective d’évolution, je suis totalement démotivée », explique la jeune femme. Résultat, Mélissa déprime : « Je suis à saturation. J’ai des palpitations en voyant l’immeuble de mon entreprise. Quand je rentre chez moi, je n’ai aucune force et je ne fais rien. » Elle souffre d’ennui au travail. Et elle n’est pas la seule.

Partager: