Braver les vents de la maladie mentale

Par La Presse – Le plein air, c’est bon pour la santé, on s’en doute bien. Mais l’aventure en plein air pourrait-elle servir d’outil pour améliorer la santé mentale ? Notamment pour les gens qui connaissent des problèmes complexes, comme des épisodes de psychose ?

Les gens derrière l’organisme Face aux vents, qui organise des séjours de plein air avec une clientèle suivie en santé mentale, pensent que oui.

Partager: