972186-exces-poids-mauvaise-alimentation-manque

Combien de cas de cancer sont attribuables à notre mode de vie?

Une nouvelle étude de la Société canadienne du cancer (SCC) tentera de déterminer le nombre de cas de cancer qui pourraient être évités en améliorant nos habitudes de vie et en réduisant notre exposition aux agents carcinogènes présents dans l'environnement.

Un chercheur québécois, le docteur Eduardo Franco de l'Université McGill, y participera.

Par La Presse – Une nouvelle étude de la Société canadienne du cancer (SCC) tentera de déterminer le nombre de cas de cancer qui pourraient être évités en améliorant nos habitudes de vie et en réduisant notre exposition aux agents carcinogènes présents dans l’environnement.

Un chercheur québécois, le docteur Eduardo Franco de l’Université McGill, y participera.

On sait que le tabac, l’amiante et le radon ont un lien direct avec le cancer. L’excès de poids, une mauvaise alimentation et le manque d’activité physique augmentent également les risques de développer un cancer évitable. L’étude de la SCC cherchera à savoir comment et quand. Elle cherchera aussi à connaître l’impact d’autres facteurs sur l’incidence du cancer, notamment la consommation d’alcool, le VPH et l’hépatite B de même que l’exposition à la pollution de l’air et aux rayons ultraviolets.

 

Lire la suite sur La Presse

La Presse Autres articles

La Presse
La Presse est la propriété de Gesca, un membre du groupe de sociétés de Power Corporation™, spécialisée dans l'édition de journaux et de sites web d'information.