Capture d’écran 2015-11-13 à 17.20.37

Des objets connectés pour la santé à la maison

Tendance forte dans le monde des technos, les objets connectés investissent le monde de la santé pour mieux rapprocher médecins et patients.

Tendance forte dans le monde des technos, les objets connectés investissent le monde de la santé pour mieux rapprocher médecins et patients.

 

 

 

Le stéthoscope Core, d’Eko

Bien qu’il ait été conçu à l’intention des professionnels de la santé, le Core permet aux personnes qui souffrent de problèmes cardiaques de tenir un journal de leur état.

Fixé à un stéthoscope analogique – ou traditionnel, si vous préférez –, l’appareil transmet les données recueillies à un téléphone intelligent.

Core ne fournit pas de diagnostic, mais stocke, à l’aide d’une application, les données enregistrées grâce au stéthoscope, soit l’enregistrement sonore des battements cardiaques captés ainsi qu’un diagramme visuel qui permet au médecin d’interpréter les résultats obtenus, qui peuvent ensuite lui être transmis par courriel.

Clinicloud

L’idée derrière Clinicloud, c’est d’éviter les visites inutiles chez le médecin, de faire le suivi d’enfants malades à la maison, mais surtout de donner aux parents une idée du véritable niveau d’inquiétude qu’ils devraient avoir lorsque leurs petits paraissent souffrants.

Ces objets connectés sont à la fine pointe de la technologie. Principalement le thermomètre qui, en utilisant l’infrarouge, permet d’obtenir la température d’un sujet sans le moindre contact avec celui-ci. L’information est ensuite relayée à une application mobile qui permet, à l’aide de paramètres de base, de mesurer la gravité de la situation.

Le stéthoscope – entièrement numérique, celui-là – fourni avec cet ensemble médical familial d’avant-garde fonctionne selon les mêmes principes. Toutes les données sont stockées dans un serveur infonuagique (cloud).

L’application va plus loin en proposant une série de gestes permettant d’effectuer un examen maison; elle en analysera les données par la suite.

Enfin, les utilisateurs peuvent réclamer un rendez-vous virtuel (et visuel) avec un médecin s’ils le souhaitent, sans avoir à sortir de l’environnement Clinicloud, mais à la condition, pour le moment, d’habiter aux États-Unis.

David Desjardins Autres articles

David Desjardins
Contributeur fréquent à L'Actualité, à Vélo Mag et à Entrée Principale à Radio-Canada, David Desjardins est le rédacteur en chef de NotreSanté.ca