Exercice et bonne alimentation à la rescousse

Par Le Journal de Québec – On est post-ménopausée… jusqu’à la mort. «Aussi bien prendre de bonnes habitudes de vie pour atténuer les symptômes les plus déplaisants», dit Mylène Aubertin-Leheudre, professeure au département de kinanthropologie, la science de la motricité humaine, de l’UQAM.

Forte d’une maîtrise en réadaptation physique et d’un doctorat en gérontologie, Mme Aubertin-Leheudre s’intéresse particulièrement aux bienfaits de l’activité physique sur les femmes ménopausées.

Partager: