Faut-il éviter de manger de la pâte à biscuits crue?

Malheureusement : oui.

C’est ce que soutiennent la plupart des agences de santé occidentales : il est risqué de manger l’appareil de votre gâteau ou la pâte de vos biscuits avant qu’ils ne soient cuits. Et maintenant, une toute récente étude du New England Journal of Medicine confirme le danger de la chose.

Cela n’a rien à voir avec leur teneur en sucre ou en gras. Ni, cette fois, avec les œufs, même si les risques de contamination à la salmonelle pourraient aussi figurer parmi les «menaces» que recèle la pâte crue.

Autre chose dans le mélange peut constituer une menace pour la santé : la farine.

Farine contaminée

Un petit coup d’œil aux rappels de produits à base de farine chez Santé Canada suffit pour comprendre le nœud du problème : cet aliment n’est pas à l’abri de la contamination, et on y a trouvé à plusieurs reprises de la bactérie E. coli, ce qui a provoqué un rappel massif en avril dernier.

À l’été 2016, aux États-Unis, c’est pas moins de 10 millions de livres de farine qui avaient été rappelées pour les mêmes raisons.

La science en rajoute

On savait que la bactérie E. coli pouvait se développer dans des environnements humides, comme la viande hachée, à laquelle elle a longtemps été associée, ou dans certaines plantes comestibles, telles que les laitues et les herbes (la coriandre, entre autres).

Les cas de contamination nous forcent désormais à admettre que les produits céréaliers secs comme la farine peuvent aussi constituer des hôtes pour la bactérie.

Après tout, ils proviennent de grains, eux-mêmes récoltés dans des champs où ils ont pu être mis en contact avec des matières fécales animales ou des eaux contaminées.

Les usines de transformation inspectées en 2016 aux États-Unis ne montraient d’ailleurs aucune trace de la bactérie, ce qui laisse croire que c’est effectivement lors de la récolte que celle-ci a pu trouver refuge dans les grains avant qu’ils ne soient moulus.

Dans leur étude, les chercheurs qui signent le papier du journal médical mentionné en début d’article sont, à l’instar de plusieurs épidémiologistes, tous d’accord pour dire que la farine doit désormais être traitée avec plus de prudence.

Les conseils concernant sa manipulation sont donc les suivants :

– Il ne faut en manger que si elle a été cuite, bouillie ou frite au préalable.

– Il faut laver à l’eau chaude et savonneuse les bols, contenants et ustensiles qui ont servi à la préparation de mets qui en contiennent.

– Il faut soigneusement éviter tout contact entre de la farine et d’autres mets qui seront mangés crus.

 

Et les chercheurs s’excusent d’ainsi gâcher un des petits bonheurs culinaires de la vie…

Partager: