Haro sur les viandes rouges

Par Le Devoir – Adieu veaux, vaches, cochons, mais aussi saucissons et rosettes de Lyon. Cette fois, ce n’est pas Lafontaine qui le dit, mais le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) affilié à l’Organisation mondiale de la santé (OMS), qui associe les viandes transformées à un risque accru de cancer colorectal et la consommation de viandes rouges à une augmentation « fort probable » de ce risque.

Partager: