4950780_3_5abc_le-centre-international-de-recherche-sur-le_b671e70966d19730b987fe7c72dcfa2c

Il n’existe aucune preuve pour affirmer que le café favoriserait le cancer

Dans une évaluation rendue publique mercredi 15 juin, le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), qui dépend de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), estime qu’il n’y a pas de preuves que boire du café favorise le développement de tumeurs malignes, mais estime que les boissons consommées à une température supérieure ou égale à 65 °C sont « probablement cancérogènes pour les humains ».

Par Le Monde – Dans une évaluation rendue publique mercredi 15 juin, le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), qui dépend de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), estime qu’il n’y a pas de preuves que boire du café favorise le développement de tumeurs malignes, mais estime que les boissons consommées à une température supérieure ou égale à 65 °C sont « probablement cancérogènes pour les humains ».

« Nous avons analysé un millier d’études, dont 500 études épidémiologiques, a expliqué le Dr Dana Loomis, chef adjoint des réunions d’experts du CIRC. Et nous n’avons pas trouvé d’éléments probants en faveur d’un caractère cancérogène du café. Cela nous a conduit à classer cette boisson dans le groupe 3. » Ce groupe rassemble les substances considérées comme inclassables quant à leur cancérogénicité. La précédente évaluation par le CIRC du café remontait à quinze ans et avait conduit à la classer dans le groupe 2B, « possible cancérogène ».

Le Monde Autres articles

Le Monde
Le Monde est un quotidien français, publié depuis 1944.