La crise de la quarantaine serait un mythe, selon une étude

Par La Presse – Pas besoin d’acheter une Porsche parce que vous êtes sur le point de souffler vos 40 bougies.

Une nouvelle étude de l’Université de l’Alberta laisse en effet entendre que la crise de la quarantaine n’existe pas. En fait, la quarantaine rimerait plutôt avec félicité.

Publiée dans le journal universitaire Developmental Psychology, l’étude déboulonne le mythe selon lequel le niveau de bonheur déclinerait entre l’adolescence et le début de la quarantaine, qui correspond plus ou moins à la moitié de l’existence de l’humain moyen.womens nike shoes

Partager: