La start-up qui veut vous aider à gérer votre diabète

Le diabète de type 2 est l’un des problèmes de santé les plus importants, imposant au malade de prendre en charge son traitement. Celui-ci doit mesurer régulièrement sa glycémie, ses fluctuations, gérer sa nourriture, son insuline… Avec Diabeto, tout cela devient un jeu d’enfant.

Lancé en Inde, où le diabète est un problème de santé majeur, le projet Diabeto est doublement intéressant pour les diabétiques qui parviennent difficilement à apprendre à gérer leur maladie.

C’est à la fois un gadget de transmission et une application de gestion. Le premier est petit, tient au creux de la main, et se branche dans la plupart des glucomètres pour en extraire les plus récentes données. Il transmet ensuite celles-ci à l’application. C’est la seconde partie du projet, qui permet de tenir un journal détaillé des variations du taux de sucre dans le sang, en plus de ce que l’on mange et boit… Bref, tout ce qui affecte la glycémie.

Un mal trop répandu

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le diabète touche près d’un demi-milliard de personnes.

Le diabète de type 2 (90 % des cas de diabète) est souvent causé par le surpoids et le manque d’activité physique. Ce que l’OMS qualifie d’épidémie d’obésité mondiale contribue donc grandement à répandre ce problème de santé qui réclame de ceux qui en souffrent qu’ils surveillent attentivement les fluctuations du taux de sucre de leur sang. Et qu’ils s’activent. Sinon, d’autres maladies plus importantes encore les attendent.

Or, selon les créateurs de Diabeto, plus de 70 % des personnes atteintes par l’un des deux types de diabète ne gèrent pas adéquatement les données que leur procure leur glucomètre. Simplement parce que c’est trop complexe.

Plus d’excuses

Le projet Diabeto permet donc de transmettre ces données à un téléphone portable, via Bluetooth, qui les relaie à l’application idoine. Celle-ci stocke les chiffres dans un serveur infonuagique et analyse les changements afin que l’utilisateur puisse connaître les moments de la journée qui posent problème, et pourquoi, puisque l’application permet aussi d’y enregistrer nos faits et gestes : injection d’insuline, prise de repas, de collations, et leur nature exacte. On a donc un portrait d’ensemble qui permet de mieux comprendre sa propre situation, et aussi de la partager avec son médecin traitant.

Avec leur produit, les fondateurs de cette compagnie naissante – qui a vu son financement Indiegogo exploser au printemps dernier – croient que les personnes atteintes de diabète n’auront plus d’excuses pour négliger le suivi de leur état.

D’autant que le prix est plutôt abordable : application gratuite, et objet connecté autour de 60 $.

Partager: