Le mercure dans les fruits de mer sans effet sur le risque d’Alzheimer

Par La Presse – Les niveaux plus élevés de mercure dans les fruits de mer et poissons n’accroissent pas le risque de la maladie d’Alzheimer chez des personnes plus âgées, montre une étude publiée mardi dans le Journal of the American Medical Association (JAMA).

Selon de nombreuses études, la consommation de poisson gras et de coquillages paraît avoir des effets protecteurs contre la démence, dont Alzheimer.

Partager: