page accueil

Le numérique pour mieux collaborer

Motivé par l’idée d’améliorer l’accès aux soins de santé, Xavier Boilard, PDG d’Omnimed, cherche à inspirer les médecins et les autres praticiens du milieu à mieux collaborer.

Motivé par l’idée d’améliorer l’accès aux soins de santé, Xavier Boilard, PDG d’Omnimed, cherche à inspirer les médecins et les autres praticiens du milieu à mieux collaborer. À travers la plateforme de dossiers médicaux que propose son entreprise, mais aussi, plus largement, en rompant avec le confort des habitudes.

«On a toutes les ressources qu’il nous faut dans le réseau de la santé. Ce qui manque, c’est la capacité à mieux collaborer», croit Xavier Boilard.

Le PDG d’Omnimed, une compagnie fondée en 1984 par son père, qui était médecin de famille, tient les rênes d’une entreprise qui recèle le potentiel de mettre en contact les professionnels de la santé.

Et en réalité, elle le fait déjà.

Très présent dans le monde de la santé, le système de dossiers informatisés d’Omnimed est implanté dans 250 cliniques au Québec. Il permet le partage et la consultation de milliers de dossiers de patients chaque jour, selon les chiffres de l’entreprise.

«Mon père disait que lorsqu’il avait commencé à pratiquer, la médecine était une science, et que c’était devenu un art. Celui de deviner ce que tu ne sais pas, parce que le patient ne te donne pas toute l’information ou que tu n’as pas accès à toutes ses consultations précédentes.» L’art en question relevait donc de la déduction. Une ordonnance pour tel médicament pouvait signifier que tel ou tel acte médical avait été exécuté. «Et à la fin de la journée, il était hanté par le doute, l’idée qu’il avait pu se tromper et faire la mauvaise déduction», raconte Xavier Boilard.

Volonté de changement

Mais cette information qu’il devait deviner, le Dr Boilard savait parfaitement qu’elle existait quelque part. Sans doute dans un autre dossier, au bureau d’un confrère. Peut-être même dans celui, volumineux et composé d’une montagne de papiers, qu’il tenait dans ses mains mais n’avait pas le temps de lire en entier.

«Il croyait que l’informatique était la solution pour mieux partager ces données et s’assurer de prendre la bonne décision en détenant la bonne information», explique son fils.

Le principe de base que développe alors le médecin est assez simple : avoir un seul dossier par patient, partageable en ligne, et accessible à un réseau de cliniciens. Le marché de base est celui des médecins de famille. «On a plus de 4,5 millions de patients qui ont une fiche dans notre système, et 1,9 million qui ont été vus au cours de la dernière année», détaille l’actuel PDG.

Le système fonctionne par abonnement mensuel pour les cliniques qui l’utilisent.

«On n’essaie pas de prétendre que notre système est parfait. On veut que les médecins soient nos partenaires, et on souhaite continuer d’améliorer notre produit en lançant de nouvelles versions dès que le besoin se fait sentir.»

Un Facebook médical

«Les médecins de famille sont les pivots des soins, mais sont les plus isolés dans le réseau», se désole Xavier Boilard.

Motivé par l’idée d’améliorer l’accès aux soins de santé, il voit son produit comme une solution pour réseauter les professionnels de la santé, qu’ils soient médecins ou autres. «Comme une sorte de Facebook médical, mais évidemment avec tous les aspects sécuritaires et la nécessaire confidentialité.»

Le principal enjeu, selon le jeune PDG, est d’inciter les professionnels de la santé à changer leurs habitudes et à s’extraire du confort de ce qu’ils connaissent déjà.

Et pas uniquement en optant pour des solutions numériques plutôt que pour le bon vieux papier (ce qui, déjà, épargnerait selon lui de longues heures aux médecins), mais aussi en cherchant des solutions structurelles.

Il donne à titre d’exemple un projet auquel sa sœur, médecin de famille et aussi à la tête d’Omnimed avec lui, s’est appliquée à donner naissance, en mettant en contact des infirmières chargées du suivi de vaccination d’enfants et des médecins, afin de réduire le nombre d’interventions et de se concerter pour s’assurer de donner la bonne information aux parents.

Car oui, bien sûr, Omnimed a un produit à vendre. «Mais ce qui m’anime, ce qui me donne envie de continuer dans cette voie-là, assure Xavier Boilard, c’est l’amélioration de l’accès aux soins de santé.» Une affaire de famille, il faut croire.

David Desjardins Autres articles

David Desjardins
Contributeur fréquent à L'Actualité, à Vélo Mag et à Entrée Principale à Radio-Canada, David Desjardins est le rédacteur en chef de NotreSanté.ca