Photo : Bigstock

Le poisson, c’est bon pour la mémoire!

Une importante analyse récente publiée dans le prestigieux Journal of the American Medical Association confirme que la consommation régulière de poissons et fruits de mer est associée à un risque réduit d’Alzheimer.

Par Le Journal de Québec – Une importante analyse récente publiée dans le prestigieux Journal of the American Medical Association confirme que la consommation régulière de poissons et fruits de mer est associée à un risque réduit d’Alzheimer.

On estime que le nombre de ­patients touchés par les maladies neurodégénératives comme la ­maladie d’Alzheimer va tripler au cours des prochaines années, passant de 50 millions de personnes à environ 130 millions en 20501. Puisqu’il n’existe toujours pas de médicaments capables de bloquer cette neurodégénérescence, la seule façon d’éviter ce «tsunami» d’Alzheimer est de prévenir le ­développement de la maladie ou à tout le moins de retarder ­significativement sa progression.