asp_620_cigi_1200x848

Le tabac mis au neutre

L’objectif : faire perdre tout attrait pour le tabac, surtout chez les jeunes, particulièrement sensibles aux couleurs et aux images qui ornent les paquets et répondent à leur besoin de s’identifier à des marques.

Le 31 mai, c’est la Journée mondiale sans tabac. L’objectif pour 2016 : éliminer l’attrait visuel des produits du tabac en neutralisant les emballages. Le mouvement est d’ailleurs déjà lancé.

Depuis 2012, les paquets de cigarettes australiens ont changé d’air. Sans logo, la marque inscrite en une typographie neutre tout au bas, sur fond brun, ils sont presque entièrement couverts par l’avertissement de santé publique et une photo extrêmement dissuasive.

La France, le Royaume-Uni et l’Irlande ont choisi de suivre la voie ouverte par l’Australie : à partir de maintenant, il sera obligatoire, dans ces pays, que les emballages des produits du tabac s’adaptent à des règles antimarketing analogues.

L’objectif : faire perdre tout attrait pour le tabac, surtout chez les jeunes, particulièrement sensibles aux couleurs et aux images qui ornent les paquets et répondent à leur besoin de s’identifier à des marques.

Mouvement de fond

Avec la Journée mondiale sans tabac, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) espère promouvoir de manière plus large encore ces méthodes, appelées «conditionnement neutre».

Jusqu’à récemment, on ignorait le pouvoir de ce conditionnement. Mais une étude australienne a permis de mesurer son effet : selon les personnes sondées, les cigarettes auraient moins bon goût lorsqu’elles proviennent d’un paquet neutre.

Il n’en fallait pas plus pour que le pays vote en faveur de cette mesure.

Les appels aux lignes d’aide à la cessation tabagique ont alors augmenté de 80 %. Et contrairement à ce que promettait l’industrie du tabac, les ventes de cigarettes de contrebande n’ont pas augmenté. C’est même le contraire qui s’est produit.

Mais le succès de l’Australie, qui est parvenue à réduire le nombre de ses fumeurs sous la barre des 15 % de sa population, n’est pas la seule raison d’adopter cette mesure. En fait, toutes les études montrent que les emballages neutres réduisent l’envie de fumer. Ce ne sera pas un luxe ni une lubie de les adopter massivement, croit l’OMS.

La fumée de tabac tue encore massivement. Elle est considérée comme la principale source de mort évitable dans le monde.

David Desjardins Autres articles

David Desjardins
Contributeur fréquent à L'Actualité, à Vélo Mag et à Entrée Principale à Radio-Canada, David Desjardins est le rédacteur en chef de NotreSanté.ca