Sweating athlete is stretching after training and checks his fitness results on his smart phone. He wears a fitness tracker wristband on his right arm.

Les applis des experts : mieux s’entraîner

La popularité des nombreuses formes d’entraînement en circuit de type bootcamp et la déferlante du CrossFit comme de ses sous-produits qui allient musculation et intensité cardiovasculaire relèvent d’une même constatation des experts de la condition physique : la redoutable efficacité des entraînements par intervalles.

Les spécialistes de la santé sont les mieux placés pour juger de la qualité des applications qui concernent leur champ d’expertise. Nous avons donc demandé à plusieurs d’entre eux de dévoiler à nos lecteurs une appli qu’ils utilisent, et dont ils croient qu’elle recèle les plus efficaces outils pour améliorer notre état de santé.

Deuxième de la série : l’appli du coach

La popularité des nombreuses formes d’entraînement en circuit de type bootcamp et la déferlante du CrossFit comme de ses sous-produits qui allient musculation et intensité cardiovasculaire relèvent d’une même constatation des experts de la condition physique : la redoutable efficacité des entraînements par intervalles.

Aussi surnommés entraînements fractionnés, ils s’opposent à un effort moyen et continu (par exemple, 30 minutes de jogging soutenu), proposant plutôt des pointes élevées d’effort (30 secondes de course rapide) entrecoupées de périodes de repos actif (1 minute de marche). Incontournable pour les athlètes, ce type d’entraînement est aussi extrêmement bénéfique pour les personnes sédentaires qui entament un processus de remise en forme, comme l’ont montré de nombreuses études.

En accélérant le rythme cardiaque pour le repousser jusqu’à ses limites physiologiques, l’intervalle améliore la capacité cardiovasculaire, mais on sait aussi qu’il active le métabolisme, permettant de brûler un plus grand nombre de calories pendant, et même après la période d’entraînement.

Mais quand on s’entraîne seul, se pousser à fond est parfois difficile. D’où l’utilité de l’application proposée par la kinésiologue Myriam Paquette : Seconds. « Elle est conçue pour chronométrer les intervalles, explique-t-elle, et elle est vraiment facile d’utilisation. »

Téléchargée (gratuitement, ou pour 4,99$ en version « pro ») en quelques instants, Seconds permet de choisir la durée de l’échauffement, du retour au calme, des fractions d’effort et des périodes de récupération. Un essai convainc rapidement : en quelques minutes, on est prêt à partir.

Seconds propose des modèles calqués sur divers types d’entraînements par intervalles, comme le Tabata ou le HIIT, mais il est aussi possible d’y intégrer des formules plus complexes, en mode « sur mesure », « ce qui demande un peu plus de temps », nuance Myriam Paquette.

« Parmi les avantages de cette application comparativement aux autres, j’aime que la présentation soit épurée et claire durant l’entraînement, note l’experte. On y indique aussi le nombre d’intervalles qu’il reste à effectuer, ce qui constitue une bonne motivation pour aller au bout de la séance quand elle est très exigeante. » Ou ce qui aide, simplement, à éviter de perdre le fil.

On peut intégrer des codes de couleurs pour les cadrans (effort en rouge, repos en bleu, par exemple), de même qu’il est possible de sélectionner une chanson ou une liste de pièces provenant de notre appareil qui joueront pendant les périodes d’effort ou de récupération, à notre choix.

Enfin, on peut utiliser Seconds au gym ou à la maison avec un système sans fil (comme Airplay, avec Apple TV) pour diffuser notre programme du jour sur un écran. Parfait pour éviter d’avoir à tenir notre appareil, ou si on s’entraîne en groupe.

David Desjardins Autres articles

David Desjardins
Contributeur fréquent à L'Actualité, à Vélo Mag et à Entrée Principale à Radio-Canada, David Desjardins est le rédacteur en chef de NotreSanté.ca