Les fruits stimuleraient le développement cognitif des bébés

Par La Presse – Les bébés nés de mères qui ont consommé de grandes quantités de fruits pendant leur grossesse offrent une meilleure performance lors de tests cognitifs à l’âge d’un an, selon une étude réalisée par des chercheurs de l’Université de l’Alberta.

Les scientifiques ont étudié des données colligées dans le cadre de l’étude CHILD (Canadian Healthy Infant Longitudinal Development), qui regroupe plus de 3500 enfants et leurs familles.

Ils ont constaté que les femmes qui mangeaient six ou sept portions de fruits ou de jus de fruits par jour accouchaient ensuite d’enfants qui, à l’âge d’un an, obtenaient six ou sept points de plus lors d’un test de QI – un écart que les chercheurs qualifient de «très important».

Partager: