Les jeunes Canadiennes et leurs parents sont peu informés

Par Le Devoir – Chaque année depuis 2007, des milliers de filles et de jeunes femmes sont vaccinées au Canada contre le virus du papillome humain (VPH). Que savent-elles de cette affection et du vaccin qu’on leur administre pour les en protéger ? Bien peu de choses, révèlent les résultats préliminaires de l’étude intitulée Discours sur la vaccination contre le VPH : impact sur les corps et les subjectivités des jeunes au Canada, dirigée par Mme Geneviève Rail, professeure à l’Université Concordia et directrice de l’Institut Simone-De Beauvoir.

 

Partager: