Les jeunes moins heureux et plus inquiets de leur avenir

Par Le Journal de Québec – Personne ne s’inquiète plus de leur avenir que les jeunes Québécois d’aujourd’hui qui sont donc bien moins heureux que les générations plus âgées.

«On se fait tellement projeter des images de gens parfaits, que les standards deviennent impossibles à atteindre. On en vient à penser que c’est ça, le bonheur, alors que c’est inatteignable. Mais je ne pense pas qu’au fond, on soit moins heureux», soutient Dalyana Joseph, étudiante au cégep à Montréal.

Partager: