Les prématurés plus à risque de souffrir de problèmes neurologiques

Par Le Devoir – Les prématurés sont plus à risque de souffrir de problèmes neurologiques et psychiatriques, possiblement en raison de connexions plus faibles dans certaines régions du cerveau, affirment des chercheurs américains.

Ces régions cérébrales sont notamment impliquées dans l’attention, la communication et la gestion des émotions.New Arrivals

Partager: