Les réponses de la science aux antivaccins

Par Le Devoir – Philippe de Wals est médecin clinicien et enseignant au Département de médecine sociale et préventive de l’Université Laval. Une expérience de 40 ans, qui l’a conduit à mener de nombreux travaux de recherche sur les vaccins. Pas de doute, selon lui, « les vaccins sauvent énormément plus de vies qu’ils n’en brisent ». En entrevue au Devoir, il démonte un à un les arguments que les antivaccins avancent régulièrement pour défendre leur position.

 

Partager: