image (2)

Les réponses de la science aux antivaccins

Philippe de Wals est médecin clinicien et enseignant au Département de médecine sociale et préventive de l’Université Laval. Une expérience de 40 ans, qui l’a conduit à mener de nombreux travaux de recherche sur les vaccins. Pas de doute, selon lui, « les vaccins sauvent énormément plus de vies qu’ils n’en brisent ». En entrevue au Devoir, il démonte un à un les arguments que les antivaccins avancent régulièrement pour défendre leur position.

Par Le Devoir – Philippe de Wals est médecin clinicien et enseignant au Département de médecine sociale et préventive de l’Université Laval. Une expérience de 40 ans, qui l’a conduit à mener de nombreux travaux de recherche sur les vaccins. Pas de doute, selon lui, « les vaccins sauvent énormément plus de vies qu’ils n’en brisent ». En entrevue au Devoir, il démonte un à un les arguments que les antivaccins avancent régulièrement pour défendre leur position.

 

Le Devoir Autres articles

Le Devoir
Le Devoir, le quotidien indépendant par excellence au Québec depuis 1910.