healthy-light-woman-legs

L’été c’est fait pour jouer

Tout l’été, nos articles portent sur des gestes que vous pouvez poser et des attitudes que vous pouvez adopter dès maintenant pour prendre votre santé en main. Cette semaine : activer le corps pour améliorer la santé du cerveau.

Plus aucun doute sur la question : la sédentarité est l’un des pires ennemis de la bonne santé générale. Et si, depuis longtemps, on constate son incidence sur la santé cardiaque, l’obésité, le diabète, le tonus musculaire des personnes âgées ou leur densité osseuse, les études qui montrent son importance sur le bon fonctionnement du cerveau se multiplient.

Boostez votre cortex

Toutes les quatre secondes, un nouveau cas de démence est détecté. Si bien que, d’ici 2050, 115 millions de personnes de par le monde seront affectées par ce problème de santé mentale.

De plus en plus de recherches tendent cependant à démontrer que l’exercice physique soutenu, à moyenne intensité (qui augmente vos pulsations cardiaques pendant plusieurs minutes), contribue à élargir les sièges de la mémoire et de la pensée, soit le cortex préfrontal et le lobe temporal. Après six mois d’exercice (à raison de 120 minutes par semaine), ces régions du cerveau augmenteraient carrément de volume.

Il n’est pas question d’espérer un miracle, quand même. Mais si elle ne permet pas d’entièrement prévenir la démence, l’activité physique peut la tenir à distance plus longtemps et considérablement ralentir son développement.

Améliorez votre humeur

Oxygénation, accélération du métabolisme, transport de nutriments dans l’organisme et sécrétion de quantité d’hormones bénéfiques : l’exercice physique recèle de multiples bienfaits.

Chez les personnes souffrant d’importants troubles psychiatriques, comme la schizophrénie et la dépression grave, l’activité physique fait désormais partie du traitement.

Les individus qui ne souffrent pas de problèmes importants peuvent cependant, eux aussi, récolter les bénéfices de la mise en mouvement du corps. Ne serait-ce qu’en accélérant la sécrétion d’endorphines, qui calment l’esprit et produisent un effet légèrement euphorisant. Comme quoi, à la fin de la journée, une petite marche rapide est sans doute plus efficace qu’une bière pour vous détendre.

Devenez plus intelligents

La plasticité du cerveau, c’est-à-dire sa capacité à changer et à se développer selon la présence de stimuli, serait apparemment améliorée par l’activité physique. (C’est le même phénomène que pour la mémoire, tel que vu plus haut.)

Ainsi, faire bouger son corps donne ce qu’il faut au cerveau afin qu’il puisse prendre du muscle.

Plus on bouge, donc, plus on apprend facilement.

Des trucs pour bouger plus

  • La marche vous ennuie? Téléchargez des balados sur votre téléphone intelligent et écoutez des reportages fascinants tout en vous déplaçant. Le New York Times, par exemple, produit un nouveau reportage chaque jour. Chez nous, Radio-Canada Première Plus est une application gratuite qui propose des livres audio, des documentaires, des reportages exclusifs et du théâtre radiophonique.
  • Utilisez les applications de votre téléphone pour vous fixer des défis. L’appli santé d’Apple permet de compter ses pas et de mesurer la distance parcourue sans avoir à acheter un bracelet à cette fin.
  • Joignez un club, un groupe, un cours. Lorsqu’on est inscrit et qu’on a payé, on est plus susceptible d’adopter une habitude.

 

Profitez de l’été, c’est la période idéale pour prendre le goût de bouger, et y devenir accro.

David Desjardins Autres articles

David Desjardins
Contributeur fréquent à L'Actualité, à Vélo Mag et à Entrée Principale à Radio-Canada, David Desjardins est le rédacteur en chef de NotreSanté.ca