Le remède miracle existe!

L’expression est apparue dans la presse il y a quelques années déjà : «Sitting is the new smoking» («La position assise est la nouvelle cigarette»). Évocatrice, aussi peu subtile qu’une volée de plombs, l’affirmation a ensuite été en partie démontée par de nombreux scientifiques qui la trouvaient largement exagérée.

Mais personne ne remet ceci en cause : la sédentarité est un des principaux problèmes de santé publique. Nos corps ne sont pas conçus pour demeurer inactifs, constatent les chercheurs, les médecins et autres sommités qui disent à l’unisson qu’il faut nous lever plus souvent.

Le physiothérapeute Denis Fortier fait partie de ceux-là. Son instructif et amusant bouquin Lève-toi et marche! fait l’imparable démonstration que le principal remède à nos maux réside dans le simple fait d’activer le corps. Il répond ici à nos questions concernant les vertus de la marche, dans la première partie d’un entretien en deux temps.

 

On disait il y a quelques années «Sitting is the new smoking», puis plusieurs chercheurs ont voulu calmer un peu le jeu. Mais vous, vous dites carrément que la sédentarité est toxique.

Il faut apporter une nuance : pour moi, la similitude avec la cigarette ne réside pas seulement dans les méfaits de la position assise, et plus généralement de la sédentarité. La comparaison, c’est qu’il y a quelques décennies seulement, on ne disait pas que fumer était mauvais pour la santé, et pourtant, aujourd’hui, c’est un fait incontestable. Pour moi, c’est la même chose avec la position assise : éventuellement, ça va devenir évident que c’est nocif.

C’est vrai, par ailleurs, que c’est un peu simpliste comme analogie. Être assis n’est pas fondamentalement mauvais : au contraire, il faut s’asseoir pour récupérer. Alors que fumer une ou deux cigarettes par jour, ça n’a rien de bénéfique.

Il y a quelque chose d’assez difficile à réconcilier dans le concept de sédentarité : même si on fait du sport intense plus de 12 heures par semaine, on peut quand même être considéré comme sédentaire si on passe trop de temps assis. Pourquoi le sport ne compense-t-il pas nos heures de passivité physique?

Ce sont deux concepts complètement distincts. Les effets sur la santé de la position assise sont indépendants.

Le nombre d’heures passées assis est un indicateur de santé. Mais ça ne veut pas dire que le sport n’a aucun bénéfice. Le risque de mort prématurée, si vous êtes très sédentaire et que vous ne faites pas d’activité physique, est multiplié par huit. Il l’est par trois si vous faites de l’activité physique et que vous êtes sédentaire.

Évidemment, il y a plusieurs facteurs de risque à considérer. Mais ça donne une idée.

Pourquoi c’est si bon de marcher?

C’est bon principalement parce que ça fait contracter les muscles. Tous les muscles ensemble représentent 40 % de notre poids, consomment énormément de glucose, et il y a beaucoup de sang qui passe à travers eux. Il y a donc des bienfaits pour les muscles, mais aussi pour le système cardiovasculaire et le cerveau. (ndlr : l’auteur dresse la liste exhaustive de ces bénéfices pas du tout marginaux, et trop nombreux pour être entièrement détaillés ici, dans son livre)

Nos muscles sécrètent également des hormones qui ont des effets énormes sur la santé; ce sont des messagers chimiques qui ont un potentiel anti-inflammatoire. Donc, marcher réduit, entre autres, les risques de maladies cardiovasculaires.

Marcher, on le sait maintenant, peut aider à prévenir de très nombreuses maladies chroniques.

Donc, est-ce qu’on se trompe en disant aux gens de faire du sport? 

Il faudrait faire les deux : marcher et faire du sport.

Ce qu’il est important de retenir, c’est qu’il faut éviter les positions prolongées d’immobilité. C’est ça qui est dommageable pour la santé. Le fait de ne pas contracter nos muscles réduit la production de messagers chimiques, comme les hormones dont je parlais. L’équilibre métabolique est donc perturbé par le fait d’être assis.

Ensuite, vous vous exposez à des problèmes articulaires, parce que le liquide synovial qui agit comme un lubrifiant dans vos articulations a besoin de mouvement. Puis, vos abdos ne sont pas contractés et vous augmentez ainsi vos risques d’avoir des problèmes de dos, aussi parce que votre squelette en général n’est pas fait pour être en position assise prolongée.

 

La semaine prochaine : trucs et conseils pour se déconditionner de la position assise et pourquoi les personnes âgées qui marchent vivent mieux et plus longtemps.

Partager: