L’homme de Neandertal responsable des allergies?

Par Le Journal de Québec – Les allergies dont souffre l’homme moderne proviendraient de gènes hérités des Néandertaliens et des Dénisoviens, des cousins éteints des humains, à la suite de croisements avec ces espèces, il y a environ 40 000 ans, révèlent deux études.

Ces accouplements font que tous les humains modernes, à l’exception des Africains, ont hérité de 1 % à 6 % de gènes d’anciens hominidés comme les hommes de Neandertal et de Denisova, des peuplades qui vivaient en Sibérie.Racing Archives

Partager: