L’hygiène buccale : l’angle mort de la santé des aînés

L’état de la bouche et des dents est-il en lien direct avec celui du cœur? C’est ce que certaines études prétendent. Mais au-delà de certains constats plus alarmistes, ou de rapprochements parfois circonstanciels, reste que l’hygiène buccale est primordiale pour vieillir en santé. Et heureux. Voici pourquoi.

Pour une myriade de raisons, la santé de la bouche est souvent laissée pour compte. Et c’est plus vrai encore pour les personnes qui atteignent l’âge de la retraite. Très souvent parce qu’elles ne bénéficient plus, alors, d’assurances leur permettant de rendre visite à leur dentiste à faible coût.

Pourtant, négliger sa santé dentaire pourrait porter atteinte à son état de santé général. Voici comment.

La malnutrition

Une prothèse mal ajustée qui blesse la bouche. Des dents et des gencives douloureuses. Un manque de salive. Tous ces ennuis peuvent mener à l’adoption d’une alimentation carencée. Par crainte d’avoir mal, on se contentera, par exemple, de nourriture plus friable, risquant ainsi, en ne variant pas son alimentation, de manquer de nombreux nutriments nécessaires à la santé.

Les petits problèmes qui s’aggravent

Une dent qui change de couleur, une irritation des gencives, la bouche sèche et la mauvaise haleine sont des problèmes de santé buccale communs chez les personnes âgées. Ils ne sont pas pour autant bénins, puisqu’ils ont une influence sur la qualité de vie, et peuvent parfois dégénérer.

Ainsi, une dent qui noircit peut le faire en raison de la réduction naturelle de l’émail au fil des ans. Mais elle peut aussi être annonciatrice de problèmes qui pourraient dégénérer et provoquer une infection, et la perte de la dent.

Des liens avec la santé cardiaque

Bien qu’il s’agisse de liens qui ne sont peut-être que circonstanciels, et donc qu’il ne s’agisse pas nécessairement de liens de cause à effet, on associe de plus en plus souvent la santé de la bouche à celle du cœur.

C’est-à-dire que les personnes ayant une bonne hygiène buccale risquent moins de souffrir de maladies cardiaques.

Selon certains chercheurs et médecins, toutefois, l’inflammation des gencives pourrait avoir un lien direct avec les accidents cardiovasculaires, en raison du dommage que ce type de problème de santé provoque sur les vaisseaux sanguins, incluant ceux du cœur. Certains craignent aussi que les bactéries qui se développent dans une bouche en mauvaise santé se propagent dans tout l’organisme. Ici encore, on fait des liens avec la santé cardiaque, évoquant les effets nocifs du streptocoque sanguin, qu’on l’on associe à un risque accru d’arrêt cardiaque.

Des soins gratuits pour les moins nantis

Pour toutes ces raisons et bien d’autres, mieux vaut voir son dentiste deux fois par année. Et aussi adopter une alimentation plus favorable à la santé dentaire.

Et si vous connaissez des gens qui n’ont pas les moyens de se payer une visite chez le dentiste, consultez la page du Projet Bouche B : un projet de la Fondation de l’Ordre des dentistes du Québec, actif dans toutes les régions, qui permet d’avoir accès à des soins gratuits.

Partager: