L’influence de l’alimentation sur les gènes

Par Le Journal de Québec – Une fascinante analyse des gènes d’une population végétarienne montre la présence d’une adaptation évolutionnelle qui leur permet de produire efficacement des gras oméga-3 et oméga-6 à longues chaînes, même sans manger de viande ou de poisson. Comme quoi nous sommes vraiment ce que l’on mange, même au niveau génétique!

Partager: