L’ombudsman de l’UdeM attire l’attention sur la santé mentale des étudiants

Par Le Devoir – De plus en plus d’étudiants souffrent de problème de santé mentale. L’ombudsman de l’Université de Montréal, Pascale Descary, demande ainsi d’accroître le soutien en la matière.

Dans son rapport annuel 2013-2014, déposé récemment au Conseil de l’Université, elle recommande notamment de former le personnel afin de pouvoir mieux les dépister et ainsi éviter qu’ils se retrouvent « en bout de piste ».

Partager: