Manger épicé, C’est bon pour la santé!

Par Le Journal de Québec – Selon une étude récente, la consommation quotidienne de mets épicés réduit de 15 % le risque de mort prématurée.

L’être humain est le seul animal qui assaisonne sa nourriture avant de la manger, une pratique qui est probablement aussi vieille que l’humanité elle-même. Par exemple, des études archéologiques ont révélé la présence de graines de pavot, d’aneth et de coriandre sur des sites occupés par les hommes préhistoriques il y a plus de 20 000 ans, de même que des résidus de certaines épices sur des poteries utilisées pour la cuisson des ­aliments par les premières ­civilisations.

Partager: