Manger et vomir : le cauchemar

Par Radio-Canada – La boulimie et l’anorexie continuent de faire des ravages partout au pays. À la veille de la semaine nationale de sensibilisation aux troubles alimentaires, des spécialistes et une victime de boulimie veulent défaire certains préjugés.

Certains organismes vont jusqu’à dire que 300 000 Québécois sont susceptibles de développer un trouble alimentaire. À l’Institut Douglas, on nous affirme que c’est environ 100 000 Québécois ou Québécoises qui pourraient souffrir de tels troubles. S’il n’y a pas de consensus sur le nombre de victimes, on s’entend pour dire qu’il s’agit d’un problème alarmant.

Partager: