Young man working on his laptop in a coffee shop, rear view of business man hands busy using laptop at office desk
** Note: Shallow depth of field

Médecine de précision, santé mentale en pharmacie et entraîneurs pornographes

Des données pour mieux prescrire, des pharmaciens qui veulent détecter et soigner la maladie mentale et des pornographes qui promeuvent la mise en forme par le sexe. Voilà pour vos nouvelles en technologies de la santé.

Des données pour mieux prescrire, des pharmaciens qui veulent détecter et soigner la maladie mentale et des pornographes qui promeuvent la mise en forme par le sexe. Voilà pour vos nouvelles en technologies de la santé.

Médecine de précision

Selon le magazine Nature, les 10 médicaments les plus prescrits et vendus aux États-Unis ne sont véritablement utiles que chez 1 patient sur 25. Cela comprend ceux qui ne les prennent pas. Quant à ceux qui suivent la posologie, ces médicaments ne sont utiles que chez seulement 1 patient sur 4. Pour les statines, utilisées afin de réduire le taux de cholestérol, c’est 1 sur 50. Et toujours selon Nature, en raison de la manière dont le monde médical détermine ce qui fonctionne ou non pour un patient, à l’aide d’études trop larges, donc imprécises, les médecins mettent parfois la santé de certaines personnes en péril.

C’est ici qu’intervient la compagnie néo-zélandaise Orion Health. Elle a déjà compilé des centaines de milliers de dossiers médicaux. Son objectif est d’amasser, pour chaque patient, la totalité de son historique médical, de même que les facteurs externes qui peuvent expliquer son état. Comme son environnement, par exemple.

Non seulement cela permettrait aux médecins de détenir un bagage d’information hors du commun au moment de prescrire un médicament, mais mettre ces données à la disposition de chercheurs (de manière anonyme) pourrait aussi entraîner des avancées incroyables dans le développement de nouveaux médicaments, de même que dans les ajustements à apporter à ceux qui sont déjà prescrits.

De son côté, Orion offre déjà une plateforme sécuritaire en infonuagique (cloud). Et la compagnie, déjà profitable, investit le tiers de ses bénéfices en recherche afin de faire avancer son projet.

Walgreens veut jouer un rôle en santé mentale

Il n’y a pas qu’au Québec que les ressources en santé mentale sont insuffisantes. Aux États-Unis, où l’on fait face au même problème, des solutions émergent afin de détecter les personnes atteintes et de leur procurer l’aide requise.

Ainsi, les pharmacies Walgreens, en collaboration avec Mental Health America, proposent sur leur site Web un formulaire afin d’identifier les personnes souffrant de maladie mentale pour ensuite les informer des ressources vers lesquelles elles peuvent se tourner.

La compagnie se défend de chercher à simplement fédérer les patients en santé mentale dans ses pharmacies afin de leur vendre des médicaments, même si le doute persiste quant à ses intentions; Walgreens détiendra ainsi des données sur des personnes qu’elle pourrait éventuellement cibler pour les convertir en consommateurs.

Le géant américain de la pharmacie a donc eu la bonne idée d’inclure dans son formulaire un lien vers un service de téléthérapie, où les patients pourront trouver une aide autre que pharmaceutique.

Le sexe pour se mettre en forme

Au rayon des étrangetés – et des coups d’éclat publicitaires –, l’agrégateur de vidéos pornographiques Pornhub a annoncé qu’il lancera une application de mise en forme réservée à l’acte sexuel. Oui, vous avez bien compris. Pornhub fournira une ceinture de type cardiofréquencemètre, liée en temps réel à une application. Cette dernière proposera une série de positions en indiquant lesquelles permettent de brûler un maximum de calories. Et lors de la «performance», elle collectera les données.

Malheureusement, Pornhub semble (encore) confondre la réalité avec le fantasme, puisque ses exercices se basent sur des rapports sexuels de 30 minutes, alors que la durée moyenne, dans la réalité, se situe autour de 7 minutes.

David Desjardins Autres articles

David Desjardins
Contributeur fréquent à L'Actualité, à Vélo Mag et à Entrée Principale à Radio-Canada, David Desjardins est le rédacteur en chef de NotreSanté.ca