Méditer contre l’Alzheimer

Par Le Journal de Québec – La méditation pleine conscience contribuerait à ralentir les symptômes précurseurs de la maladie d’Alzheimer, croient des chercheurs de l’Université Laval qui misent sur cette approche porteuse d’espoir.

«On s’intéresse à la prévention secondaire de la maladie d’Alzheimer chez des gens qui ont de légers troubles cognitifs, au niveau de la mémoire par exemple. Nous avons plusieurs bonnes raisons de croire que la méditation pleine conscience a des effets bénéfiques pour les personnes à risque en réduisant notamment leurs symptômes dépressifs», formulent Carol Hudon et Sonia Goulet, tous deux professeurs à l’école de psychologie de l’Université Laval et chercheurs en neurosciences à l’Institut universitaire en santé mentale de Québec (IUSMQ).

Partager: