Edamame Bean

Nutrition : couper la faim

Le principal problème qui guette ceux qui entreprennent de réduire leur poids, et donc leurs habitudes alimentaires, ce sont les fringales intempestives. Mais, sans se priver, il existe des moyens de les prévenir, comme en choisissant la composition de ses repas et la nature de ses collations.

Le principal problème qui guette ceux qui entreprennent de réduire leur poids, et donc leurs habitudes alimentaires, ce sont les fringales intempestives. Mais, sans se priver, il existe des moyens de les prévenir, comme en choisissant la composition de ses repas et la nature de ses collations.

Le déjeuner

« Le meilleur coupe-faim, expose la nutritionniste Andréanne Martin, c’est de consommer une quantité suffisante de protéines. Pour se donner une bonne base et éviter la faim pendant toute la journée, donc, l’idéal est de la commencer avec un déjeuner très protéiné. »

Elle suggère de viser environ 20 gramme de protéines pour ce premier repas, ce qui s’avère une quantité assez importante, puisque deux œufs n’en contiennent que 12. Mais ¾ de tasse de yogourt grec en recèlent 18. En ajoutant quelques noix, la cible est atteinte.

Les collations

« Normalement, on ne serait pas supposé d’avoir trop de fringales avec ça, croit madame Martin, mais si elle surviennent, il faut encore lorgner du côté des protéines, soit les viandes et substituts, comme les légumineuses rôties, les noix et grains, la viande, les œufs… Les produits de soya font aussi très bien l’affaire. Comme les fèves edamame, qui sont délicieuses. Il y a aussi les produits laitiers et leurs substituts (laits de soya, d’amande, etc.), mais toujours sans sucre ajouté. Parce que manger du sucre donne envie d’en manger plus encore ».

Quant aux fruits, pour qu’ils coupent la faim, il est préférable de préconiser ceux dont on mange la pelure, puisqu’ils contiennent plus de fibres. Ces dernières contribuent à la satiété. « Par exemple, détaille la nutritionniste, une poire et sa pelure contiennent 8g de fibres, alors qu’une banane, seulement 1g. »

Les autres repas et les suppléments

Le principe demeure le même au déjeuner et au souper. « Mais on y ajoute de la couleur, donc des légumes, qui contiennent beaucoup de fibres. » Idéalement, 1,5 à 2 tasses par repas. « Il faut que ce soit des légumes qu’on mastique, et dont les fibres n’ont pas été broyées pour devenir un potage et un smoothie si on souhaite avoir l’effet coupe-faim, par contre ».

Pour conclure, Andréanne Martin précise qu’une alimentation déséquilibrée est garante de fringales. Et donc qu’une mauvaise habitude en appelle une autre.

Elle ajoute aussi, pour les amateurs de suppléments censés couper la faim, qu’une recette maison peut très bien faire l’affaire, à moindre coût : « Vous prenez 1 ou 2 cuillers à soupe de son d’avoine, dans un verre d’eau que vous buvez juste avant le repas. Ce sont des fibres solubles, ça donne l’impression d’être plus rapidement plein ». Et donc, évidemment, on mange un peu moins.

David Desjardins Autres articles

David Desjardins
Contributeur fréquent à L'Actualité, à Vélo Mag et à Entrée Principale à Radio-Canada, David Desjardins est le rédacteur en chef de NotreSanté.ca