Room With Mri Machine

Objectif : Lune, ou une application qui décolle

Lauréate du concours Hacking Health, Sylvia Papazian développe avec son équipe une application pour permettre aux enfants de subir un premier examen de résonance magnétique sans être terrifiés. Le truc : transformer l’examen en jeu qu’ils préparent comme un camp d’entraînement pour aller sur la Lune.

Lauréate du concours Hacking Health, Sylvia Papazian développe avec son équipe une application pour permettre aux enfants de subir un premier examen de résonance magnétique sans être terrifiés. Le truc : transformer l’examen en jeu qu’ils préparent comme un camp d’entraînement pour aller sur la Lune.

Il y a de mauvais souvenirs qu’on tente d’oublier. D’autres qui deviennent une source d’inspiration. Chez Sylvia Papazian, le traumatisme s’est transformé en idée lumineuse, afin que d’autres enfants n’aient pas à vivre la même terrible expérience que son fils.

« Il avait deux ans et on devait évaluer s’il avait une tumeur au cerveau, relate cette coordonnatrice médicale qui a œuvré dans plusieurs domaines, dont l’obstétrique, l’oncologie et la radiologie. On devait donc lui faire passer un examen de résonance magnétique, mais ça s’est déroulé d’une manière que je n’ai pas du tout appréciée, puisque le personnel a utilisé beaucoup de force et d’intimidation pour l’attacher et lui donner des sédatifs afin qu’il demeure calme pendant l’examen. Quand il a fallu refaire l’examen à quatre ans pour vérifier l’évolution de la masse dans son cerveau, je l’ai entraîné pendant des semaines à la maison avant d’aller à l’examen, pour le préparer, et c’est de là qu’est venue l’envie de trouver une autre manière de faire, pour lui et pour moi, pour que ça se passe autrement. »

Cette autre manière, c’est MRI Moon Mission : une application qui propose aux enfants de suivre un entraînement d’astronautes, en jouant avec l’idée que l’appareil de résonance magnétique est le vaisseau spatial à bord duquel ils devront faire le voyage. « La machine ressemble physiquement à une fusée, elle émet des bruits bizarres, il y fait noir, c’est pour cela que j’ai choisi la fusée. Mais aussi parce que c’est quelque chose qu’ils n’ont jamais essayé, donc ils n’ont aucune idée de ce que ça fait réellement de voyager dans l’espace. Je pouvais donc jouer avec leur imaginaire. »

Lors du concours Hacking Health, madame Papazian a rencontré les développeurs de son idée, elle qui n’avait, de son propre aveu, aucune expérience en matière d’applications ou de jeux. « On m’a offert de travailler avec des designers et des programmeurs, raconte-t-elle, qui eux ont été attirés par le volet amusant du projet… Et puis tout le monde a envie d’aider les enfants. » Travaillent avec elle Juliana Alvarez, Stephan Monette et Tito Lim, tous appuyés par le Centre Hospitalier McGill, où Mme Papazian travaille, de même que Sarah Lippe, neuropyschologue au CHU Sainte-Justine.

Le résultat – dont le personnage principal et été créé par le fils de Sylvia Papazian –, qui devrait être dévoilé en août ou septembre, et qui se développe en partenariat avec l’Hôpital Sainte-Justine et le programme District 3 de l’Université Concordia (qui viendra en aide pour la mise en marché), ressemblera donc à une sorte de camp d’entraînement au cours duquel l’enfant sera appelé à améliorer ses aptitudes afin d’être sélectionné pour aller dans l’espace.

« On voit vraiment ça comme un rêve, un produit de l’imagination où l’enfant est appelé à joindre une équipe de pointe pour un entraînement physique et intellectuel qui le prépare à sa première mission spatiale dont l’objectif est la Lune. Le but, c’est qu’il soit capable, pendant un certain nombre de minutes, de ne pas parler ni bouger ni avoir peur du bruit, pour passer à travers l’examen. Les exercices sont donc graduels, et on ajoute des défis chaque fois pour qu’ils développent ces aptitudes. »

Et qu’ainsi, un moment habituellement terrifiant devienne plutôt l’aboutissement d’un jeu amusant où l’enfant relève le défi qui lui est lancé.

David Desjardins Autres articles

David Desjardins
Contributeur fréquent à L'Actualité, à Vélo Mag et à Entrée Principale à Radio-Canada, David Desjardins est le rédacteur en chef de NotreSanté.ca