Overweight woman wearing jeans measuring her fat body belly paunch

Pas de kilos en cadeau

Les Fêtes, c’est le plaisir de se réunir, le plus souvent autour d’une table, et le plaisir de partager d’excellents repas et boissons.

Pour que ce moment privilégié ne soit pas lesté par la mauvaise conscience et que le bonheur de manger soit entier, quelques conseils s’imposent afin d’éviter les excès que l’on porte ensuite sur soi pendant les semaines à venir.

Les Fêtes, c’est le plaisir de se réunir, le plus souvent autour d’une table, et le plaisir de partager d’excellents repas et boissons.

Pour que ce moment privilégié ne soit pas lesté par la mauvaise conscience et que le bonheur de manger soit entier, quelques conseils s’imposent afin d’éviter les excès que l’on porte ensuite sur soi pendant les semaines à venir.

Andréanne Martin est nutritionniste-diététiste chez Nutrisimple et co-auteure de Dessert santé pour dents sucrées. Elle propose cinq trucs pour bien manger, mais pas trop.

1) Il faut essayer de conserver une bonne routine de repas, malgré tout. Donc manger trois repas par jour et des collations si nécessaire, parce que si on saute des repas, notre organisme passe en mode « réserve » et on brûle moins les calories qu’on mange. Et puis ça évite d’arriver complètement affamé au repas, et de s’empiffrer. Ça ne veut pas dire de manger même si on n’a pas faim, mais attendre un peu, et au moins manger une collation.

2) Dans le temps des fêtes, ça bouge, alors on en profite. Presque tout le monde mange plus que ses besoins pendant le temps des fêtes. Si on ne veut pas être en mode privation tout au long, alors mieux vaut faire du sport, prendre des marches, patiner, danser. Donc on ingère plus de calories, mais on en dépense aussi.

3) En ce qui concerne la composition de nos assiettes, commençons par remplir une bonne partie de nos assiettes avec des légumes. Les légumes, ce sont nos fibres, elles vont nous remplir, nous donner le sentiment d’être plein. Ensuite, on mise sur les protéines (viande, substituts, produits laitiers). Elles vont nous permettre de maintenir une énergie plus constante pendant la journée, et d’éviter les fringales. On prend donc un peu plus de dinde, des légumes, mais pas trop de pain et de purée de pommes de terre.

4) On n’a pas toujours le contrôle sur ce qui aboutit dans nos assiettes, alors le meilleur outil de gestion qu’on possède, c’est encore notre appétit. Quand on n’a plus faim, on arrête de manger. On évite de se gaver, pour respecter notre signal de satiété, on mange lentement. Si on sait qu’il va y avoir du dessert, on se garde de la place pour que le signal de satiété arrive à la fin du repas.

5) Gérons l’alcool. Le vin, la bière, c’est du sucre. Beaucoup de sucre. Alors choisissons selon ce qu’on aime, et si on est amateur de vin, par exemple, passons notre tour à l’apéro et ayons du plaisir à boire le vin qu’on aime. Pour accompagner tout le monde, on peut se faire un cocktail sans alcool, à base d’eau gazeuse, jus de canneberge, canneberges congelées, des feuilles de menthe, et on fait partie de la fête quand même.

 

David Desjardins Autres articles

David Desjardins
Contributeur fréquent à L'Actualité, à Vélo Mag et à Entrée Principale à Radio-Canada, David Desjardins est le rédacteur en chef de NotreSanté.ca