Philadelphie, première à taxer les boissons sucrées

La taxe, combattue depuis des mois par l’industrie des boissons gazeuses, sera de 0,51 dollar par litre de boisson gazeuse et autres boissons sucrées, y compris celles basses calories, à l’exception de celles composées d’au moins 50% de lait ou de fruits frais.

La mesure, qui concerne tous les revendeurs, commerces et restaurants, prendra effet en janvier 2017.

La mesure ne peut qu’améliorer la santé d’une ville de 1,5 million d’habitants, la cinquième plus grande des États-Unis, où plus de 68% des adultes et 41% des enfants sont en surpoids ou obèses.

L’idée d’une telle taxe avait été rejetée dans le passé deux fois à Philadelphie.

 

Partager: