Se lever tôt, une «torture»?

Par La Presse – Vous trouvez la rentrée dure, avec ses réveils aux aurores? Vous n’êtes pas seul, et vous n’avez surtout pas tort. Un chercheur d’Oxford vient de confirmer, en pire, ce qu’on savait tous déjà : se priver de sommeil, c’est de la «torture», dénonce-t-il. Rien de moins. Explications en quatre questions.

Partager: