La semaine en santé – 19 novembre

Des jeux vidéo pour réduire les risques de démence, un antidote aux opiacés qui n’est plus disponible, la fin des examens médicaux annuels et un sondage favorable au partage de données personnelles : voici votre semaine en santé.

Les examens annuels : une perte de temps

doctor-medical-medicine-health-42273 (2)

Une nouvelle étude confirme ce que d’autres affirmaient déjà : les médecins perdent leur temps en examinant des gens en bonne santé plutôt que de soigner les malades. Et la prévention? Elle est utile lorsqu’elle est bien ciblée, en fonction de l’âge et de certains examens précis.

Lisez l’article complet dans Le Devoir

Un antidote en rupture de stock

naloxonebottle

Dans la crise des opiacés qui affecte toute l’Amérique, y compris le Québec, la naloxone est un produit indispensable car elle sauve des vies. Il s’agit du seul antidote en cas de surdose. Mais, victime de sa popularité, il est désormais impossible pour les pharmaciens de s’en procurer, puisque le fournisseur est en rupture de stock.

Tous les détails à lire dans La Presse

Oui au partage de données en santé

pexels-photo-590022

En France, selon un récent sondage, plus de 80 % des personnes interrogées seraient prêtes à partager plusieurs données concernant leur santé. Nombre de pas marchés, analyses de sang et taux de cholestérol en font partie. Mais leur approbation est conditionnelle. Il faut que ces chiffres servent la science.

Consultez les détails du sondage dans Les Échos

Les jeux vidéo contre la démence

pexels-photo-442576

Sortez les PlayStation, les Xbox ou les vieilles consoles Nintendo : les jeux vidéo réduiraient les risques de démence chez les personnes âgées. Après seulement cinq semaines de Call of Duty, de Tetris ou de Mario Bros, les chercheurs ont enregistré des changements cognitifs chez les sujets de l’étude.

Apprenez-en plus dans Le Journal de Montréal

Partager: