La semaine en santé – 27 août

Maladie du surdiagnostic, la marijuana qui rend malade, une étude qui prouve qu’on ne peut être en surpoids et en santé, puis une statistique qui montre que plus de la moitié des médecins canadiens flirtent avec le burn-out : voici votre semaine en santé.

 

Le surdiagnostic nous rend malades

Selon quantité de recherches, non seulement plusieurs examens de dépistage sont inutilement prescrits, mais ils auraient un effet nuisible sur la santé. Au Canada, près du tiers de ces tests seraient superflus. Y compris plusieurs concernant le cancer.

Dans Le Devoir

pexels-photo-278312

Pot’ problème?

Les psychiatres craignent que la légalisation et la vente libre du cannabis provoquent une crise dans le système de santé mentale. La substance est reconnue pour déclencher des psychoses, et les médecins font donc des recommandations afin d’éviter le pire.

Dans Le Soleil

pexels-photo-207677

L’obésité en santé : ça n’existe pas

On entend parfois qu’il est possible de souffrir d’embonpoint et d’être en santé. Une étude publiée dans l’European Heart Journal déboulonne ce mythe. Après une analyse faite auprès de 500 000 patients en Europe, les chercheurs en sont venus à la conclusion que le surpoids est synonyme de maladie.

Sur le site de Radio-Canada

doctor-medical-medicine-health-42273

Quand le docteur est malade

L’Association médicale canadienne tenait cette semaine sa rencontre annuelle. En ressort un problème criant : plus de la moitié des médecins au pays présentent des signes d’épuisement professionnel. Ce qui fait dire à l’Association qu’il s’agit là d’une véritable crise.

Dans le Huffington Post (en anglais)

 

 

 

Partager: