Capture d’écran 2016-04-29 à 11.18.01

Une application, un gadget et une découverte

Familiprix lance une application pour lutter contre le diabète, un gadget qui mesure l'âge «interne» et une étude montre que 10 minutes de sport suffisent.

Familiprix a son appli pour lutter contre le diabète

C’est la troisième application gratuite pour la chaîne de pharmacies québécoise : une plateforme entièrement destinées aux personnes souffrant de diabète.

Sans être révolutionnaire, elle a comme principal mérite d’être en français et de répondre à la culture locale, en particulier grâce à sa collaboration avec le magazine Coup de pouce, qui fournit aux utilisateurs un carnet de recettes appropriées pour les personnes atteintes de cette maladie.

Sinon, elle comprend un journal qui permet de noter les variations de sa glycémie; on peut aussi y inscrire ses activités physiques et faire le suivi de son poids.

Ce sont des outils pratiques, très utiles, qui existent ailleurs. Mais l’interface de l’application de Familiprix, conçue par Mirego, est impeccable, facile d’utilisation, et s’avère une fidèle compagne dans la lutte contre cette maladie qui touche des milliers de Québécois. C’est déjà beaucoup.

Calculer votre «âge interne», ça fonctionne?

La start-up canadienne iHeart propose un gadget maison et une application qui permettent de donner la mesure de la souplesse des tissus internes, afin de déterminer si les habitudes de vie d’une personne la font vieillir prématurément. Ou pas.

Le principe est le suivant : un capteur est enfilé sur l’index afin d’analyser les battements cardiaques du sujet. Selon l’inventeur du iHeart, cela permet de déterminer la souplesse de l’aorte, un indicateur de la santé générale à un moment donné.

L’ennui, comme le montre un auteur de Motherboard, un site frère de Vice, c’est qu’une simple nuit où l’on manque de sommeil et un excès de boisson peuvent temporairement faire de vous un vieillard instantané. Et si cette invention permet de mesurer l’effet de petits gestes sur la santé globale, on devine aussi qu’elle peut créer une forme de dépendance malsaine qui n’est guère plus utile que de se peser trois fois par jour.

Les bienfaits du sport en 10 minutes seulement

Si cette plus récente étude est fiable, vous ne pourrez plus jamais dire que vous n’avez pas le temps de vous entraîner.

Menée à l’Université McMaster, à Hamilton en Ontario, la recherche aurait démontré que 1 minute d’effort très intense accompagnée de 10 minutes d’effort modéré aurait le même effet bénéfique sur la santé que 50 minutes d’effort aérobique.

Vous avez bien lu : 10 minutes. Échauffement compris. En tout, il suffit de faire trois sprints à plein régime de 20 secondes chacun, séparés par 2 minutes de repos actif. Les 10 minutes incluent 2 autres minutes de mise en jambes au début, et 3 minutes de retour au calme par l’exercice lent à la fin.

Une étude précédente du même groupe de chercheurs avait déjà démontré l’efficacité d’une telle méthode. Cette fois, ils sont parvenus à montrer qu’elle est aussi efficace que 50 minutes d’effort à intensité moyenne.

Selon Martin Gibala, un des chercheurs de l’étude, la technique fonctionne avec n’importe quel exercice.

David Desjardins Autres articles

David Desjardins
Contributeur fréquent à L'Actualité, à Vélo Mag et à Entrée Principale à Radio-Canada, David Desjardins est le rédacteur en chef de NotreSanté.ca