Photo : Le Monde

Une naissance après une autogreffe de tissus ovariens prélevés avant la puberté

Une jeune femme est devenue la première au monde à avoir un bébé après la restauration de sa fertilité grâce à la transplantation de ses propres tissus ovariens, prélevés et congelés avant la puberté, selon une équipe médicale à Bruxelles, mercredi 10 juin.

Par Le Monde – Une jeune femme est devenue la première au monde à avoir un bébé après la restauration de sa fertilité grâce à la transplantation de ses propres tissus ovariens, prélevés et congelés avant la puberté, selon une équipe médicale à Bruxelles, mercredi 10 juin.

Le cas de cette femme de 27 ans – qui veut conserver l’anonymat – est décrit dans la revue spécialisée Human Reproduction, mensuel de la société européenne de reproduction humaine et d’embryologie (ESHRE). Elle a donné naissance à un garçon en bonne santé en novembre 2014.

Le Monde Autres articles

Le Monde
Le Monde est un quotidien français, publié depuis 1944.